Chez les Enfants et les Adolescents

Motifs de consultations les plus fréquents, mais il en existe bien d’autres…

–          Troubles psychosomatiques : gastro-intestinaux, dermites (eczéma, pelade…), céphalées…

–          Difficultés scolaires : troubles des apprentissages, dysgraphie, dyspraxie…, déficience, retard (prise en charge pluridisciplinaire le plus souvent). Précocité ou simplement orientation scolaire ou professionnelle.

–          Troubles du comportement : agitation, hyperactivité, vols, fugue, mensonges, agressivité, violences…

–          Troubles fonctionnels : sommeil (endormissement, cauchemars, terreurs nocturnes…), alimentation (comportement anorectique, anorexie, hyperphagie, boulimie, phobies…), troubles sphinctériens (énurésie, encoprésie).

–          Troubles anxieux et angoisse, panique, pleurs, colères, confiance en soi.

–          Comportements addictifs : alimentation, alcool, drogue, jeu.

–          Troubles de l’humeur : déprime, dépression, idées noires.

–          Difficultés relationnelles : en famille (conflits parents-enfant : oppositions, angoisse de séparation …, conflit dans la fratrie), à l’école…

–          Troubles réactionnels à une épreuve et/ou traumatisme : deuil, maladie, séparation, agression, abus sexuel…

Il est possible de consulter dès le plus jeune âge, c’est-à-dire dès les premiers jours de vie. Tant que l’enfant n’a pas acquis un langage verbal suffisant, il ne sera pas reçu seul en séance, mais toujours avec l’un au moins de ses parents.

L’enfant et l’adolescent se plaignent rarement directement d’une souffrance psychique. Le plus souvent les parents, un proche ou les enseignants sont interpelés par des difficultés récurrentes ou par un brusque changement de comportement (ex. brutalement décrochage scolaire, isolement, colères…) et pensent à une aide psychologique. Plus l’enfant et l’adolescent grandissent, plus ils vont être capables d’exprimer une plainte. Mais celle-ci est dans un premier temps le plus souvent portée par les parents ou les personnes responsables de lui.

Le premier rendez-vous a toujours lieu avec l’enfant/l’adolescent et ses parents. Cette prise de contact lui permet de faire connaissance des lieux et avec moi en présence de ses parents et de le mettre en confiance. On aborde les motifs de la consultation (ses difficultés, ses interrogations…), les attentes des uns et des autres, le contexte de vie et l’histoire de l’enfant/l’adolescent.

Si nécessaire, il sera proposé ensuite à l’enfant/l’adolescent d’être reçu seul pour quelques séances. Ses difficultés seront abordées directement, verbalement, et à travers  des médiateurs en rapport avec son âge et ses intérêts  (dessins, textes, jeux, ses productions, outils systémiques ….).

Un enfant/adolescent étant en construction, il est encore largement dépendant de ses parents, de sa famille, il est donc indispensable que les membres de la famille soient partie prenante de la démarche.  Le travail proposé est donc régulièrement ponctué de séances familiales pour faire le « point », tout en conservant la confidentialité des séances individuelles. Seront abordées les avancées, les  progrès, les régressions, les résistances les ressources, les difficultés… avec la famille.