Bilans psychologiques

Effectuer un Bilan Psychologique est parfois nécessaire  pour définir et objectiver une difficulté, permettre un diagnostique différentiel, afin de proposer un suivi ou élaborer un projet adapté. La passation de tests n’est pas anodine ; elle est coûteuse, en temps, en énergie, en émotions et financièrement.
La décision d’effectuer un bilan psychologique se fait lors d’une consultation, qui permet une prise de contact au cours de laquelle on réfléchit ensemble à la demande et à son contexte. Il n’est pas toujours utile ou souhaitable d’entreprendre cette démarche, il est donc important de prendre un temps pour y réfléchir.

J’ai pratiqué ultérieurement les bilans psychologiques à l’Hôpital Ste-Anne (Laboratoire de Psychologie, Centre du langage, Petite Ecole) et dans les Hôpitaux pédiatriques Necker et Trousseau à Paris.
Les bilans psychologiques, que je propose, intègrent les dimensions intellectuelles, cognitives et psycho-affectives permettant d’appréhender la personne dans sa globalité.
En effet pour un même résultat de QI, il y a autant de personnalités différentes  sur le plan psycho-affectif, que de personnes ayant obtenu ce même QI. Les modalités de fonctionnement psychique sont complexes et propres à chacun, que l’obtention du seul QI ne permet pas de décrire.

Après la passation du test d’efficiences intellectuelles et cognitives (WIIPSY4, WISC-5…), je propose des dessins, des figures (ex. Rey), des échelles (Ex .  de dépression, d’hyperactivité…) et des tests projectifs (Patte Noire, CAT, TAT, RCH…)  selon l’âge et la problématique de la personne. Le choix des tests s’élabore au cours de la passation.

A l’issue de la passation du bilan,  un compte-rendu oral est fait lors d’une consultation. Sur demande il sera remis une synthèse écrite du bilan psychologique.
On doit pouvoir confirmer ou non certaines hypothèses, dégager de nouvelles perspectives thérapeutiques (bilans ou suivis :  psychothérapie, psychomotricité, orthophonie, orthoptie…) ou permettre un choix éclairé par rapport à une décision à prendre  (exemple : orientation scolaire ou professionnelle…).