Pour les PATIENTS

A qui s’adresse ma pratique ?

A quiconque en ressent le besoin, quel que soit l’âge, seul ou avec ses proches…selon les situations :
Dès le moment où la personne, les parents, le couple ou la famille ne parviennent plus seuls à mobiliser leurs ressources pour dépasser les difficultés, quand ils ne trouvent plus dans leur entourage les ressources nécessaires pour mobiliser les leurs, quand la souffrance est trop grande, quand la situation est bloquée, ou simplement quand la personne a envie de mieux se connaître et de comprendre son fonctionnement psychique, ses réactions et comportements …

Comment se passe un psychothérapie ?
Pour enfants, adolescents adultes, couples et familles.

Mon approche psychothérapeutique puise dans différents courants psychologiques des concepts, des modes de compréhension, des outils au service des patients : psychanalyse, psychologie développementale, comportementale, psychosomatique, relaxation, systémie, bilans de compétences…. Cette approche, appelée aujourd’hui approche intégrative, permet  d’accompagner les patients dans la singularité de leur fonctionnement psychique et comportementale, dans la richesse de leurs différences et de les appréhender dans leurs liens à leur environnement.

La psychothérapie permet aux patients de mieux se connaitre, de comprendre leur propre fonctionnement psychique, leurs relations aux Autres, de prendre conscience de leurs ressources, de transformer les aspects négatifs en ressources (des traumatismes ou fragilités qui deviennent des compétences ou ressources après coup), de trouver leurs propres voies de dégagement par rapport à leurs difficultés, symptômes ou conflits.

La psychothérapie tente de mobiliser la créativité de chacun dans un processus de prises de conscience et de changements.

J’ai toujours tenu à mener des psychothérapies en individuels, en couples et en familles. Ces pratiques diversifiées s’enrichissent les unes et les autres, gardant toujours éveillé les aspects individuels, de couples et de familles  dans chacune de ces démarches.

Le 1er rendez-vous :
La prise de ce premier rendez-vous n’est pas simple pour la plupart des personnes : « est-ce que mon problème en vaut la peine ? » « Comment cela va se passer ? ….. ».

Le 1er rendez-vous est une prise de contact.  Les patients vont expliciter leur demande avec l’aide du psychologue. Les patients vont mettre en mots leurs maux (difficultés, conflits, traumatismes, blocages, souffrances, questionements…). En les exprimant ils vont  déjà les mettre à distance en les confiant à un tiers « neutre » et vont verbaliser leurs attentes par rapport à la consultation.

Le psychologue est là pour les accompagner dans cette verbalisation Selon la situation il va émettre quelques hypothèses concernant la situation et proposer un cadre de travail au(x) patients(s), repères jalonnant le suivi.

Les patients sont libres d’interrompre à tout moment la démarche.

Les séances  de psychothérapies utilisent la verbalisation soutenue à certains moments par des exercices à faire à l’extérieur, entre les séances (prescriptions), ou pendant la séance (Dessins ; jeux ; utilisation d’outils systémiques ex. Blason, Génogramme ; relaxation…) selon l’âge et les situations.

Au début du suivi, il est important que les séances soient rapprochées  et régulières (en individuel une fois par semaine ou quinzaine, en couple ou famille une fois tous les 15 jours – 3 semaines), afin de faire connaissance et d’établir une lien thérapeutique  suffisant pour permettre une élaboration des difficultés.

Si le travail n’est pas régulier, il se dilue dans le temps …

Il est impossible au départ de définir le nombre de séances nécessaires au suivi. Cela dépend de l’âge, de l’histoire de la personne, de l’ancienneté et de l’intensité des troubles, ainsi que la structuration de sa personnalité.

Chez certains enfants ou adolescents, la simple prise de rendez-vous suffit parfois à faire régresser une difficulté, alors que pour d’autres le suivi se fera sur plusieurs mois ….

Malgré tout si les troubles sont récents et réactionnels à un événement extérieur, alors que tout allait bien auparavant, le nombre de séances sera réduit le plus souvent à quelques consultations…

De tout évidence plus les troubles sont anciens et intenses,  plus le suivi sera long (plusieurs mois)…